send

Randonnée 27/07/2024

send

Inscriptions 15 août

COURCOURY-LES-OIES, pourquoi ?


Au siècle dernier, les oies faisaient partie des animaux élevés couramment dans nos campagnes françaises.

Elles étaient à la fois nourriture et chaleur puisque le duvet servait à faire des édredons où il faisait bon se blottir les soirs d’hiver.

Le duvet était également utilisé pour faire des « houppettes » dont les coquettes se servaient pour se poudrer le nez ; d’ailleurs, sur le plan régional la ville de CHATELLERAULT était connue pour ses fabriques qui produisaient également le « cygne » dont on garnissait les bonnets et les manteaux des enfants.

Oies

A COURCOURY, on raconte que les oies des fermes étaient regroupées sous la surveillance de quelques gardeuses (comme les vaches quelques années après) pour profiter de la vaine pâture offerte par la prairie alluviale située au bord de la Charente.
Les bandes d’oies ainsi formées étaient si importantes que cela valut au village son sobriquet de « COURCOURY-LES-OIES ».
On notera que le village voisin de CHANIERS, sur l’autre rive de la Charente, était réputé pour son marché aux petits pois (CHANIERS-LES-PETITS-POIS), et il fournissait un complément de nourriture avec les invendus et les restes des récoltes.

Partant de cette « appellation » tout-à-fait reconnue aux alentours et animés par la volonté de faire revivre les fêtes locales d’antan disparues dont la frairie annuelle, des bénévoles de la Commune se sont regroupés dès 1992 pour mettre en place le 15 août une manifestation baptisée « La Fête de L’Oie ».
Cette Fête de l’Oie est aujourd’hui le point central d’une animation estivale au cœur de la Saintonge qui se prolonge sur plusieurs jours.

BUTS DE LA MANIFESTATION

  • Créer une synergie entre les Communes rurales du val de Seugne
  • Valoriser les produits du terroir
  • Promouvoir l’environnement : mener une action de découverte et de protection de la faune et de la flore des marais de la Seugne et des bords de Charente
  • Mettre en valeur la qualité de vie sur « l’île de Corcosse » (autre nom de COURCOURY)
  • Favoriser l’intégration des Communes rurales dans l’Europe
  • Perpétuer et diffuser les traditions populaires picto-charentaises
  • Faire connaître le talent des artistes ou groupes d’artistes locaux

1/ Une synergie entre les Communes rurales du val de Seugne :

 La quinzaine du 11 août au 23 août à Courcoury sera un moment très fort quant à la synergie développée entre les communes du Val de Basse Seugne (La Jard, Colombiers, Courcoury, etc…), le point culminant sera la journée du 15 août (Fête de l’Oie).
 En effet, le Val de Basse Seugne, en s’appuyant sur la Maison de la Seugne située à Courcoury, doit permettre des actions de découverte de sa flore exceptionnelle, ainsi que de la protection de l’avifaune.
Les habitants, par ces rassemblements découvrent une qualité de vie exceptionnelle et échangent sur ce lieu de valorisation qui rappelle en de nombreux points le Marais Poitevin.

    seugne

    La Seugne à COURCOURY « Les Groies »

    2/ La valorisation des produits du terroir :

     La Fête de l’Oie se présente toute la journée comme une vitrine gastronomique et artisanale.
     Des stands disposés sur les places de l’église et de la Mairie au centre du bourg proposent différents produits de bouche :

    • des confits, des rillettes d’oies et tout autre produit dérivé
    • des oies d’élevage
    • du pineau, du cognac
    • des vins de Région et de Pays Charentais
    • du fromage
    • des galettes au beurre de Surgères cuites sur place
    • des huîtres Marennes-Oléron et du poisson de mer
    • du miel

    Dans la salle des fêtes, la Mairie et la Maison de la Seugne ou sous des stands couverts, des artistes présentent leurs oeuvres :

    • des travaux d’aiguilles (patchwork, perles), des peintures sur porcelaine, de la sculpture sur pierre voire sur glace, des maquettes à l’échelle d’instruments agricoles anciens
    • des toiles ou des aquarelles peintes par des artistes locaux ou européens (cf. portugais)
    • des expositions

    3/ Découverte et protection de la faune et de la flore locale :

    Les oies vivantes d’exposition ou d’élevage qui sont présentées rappellent aux visiteurs que les marais comme la prairie sont des lieux de passage et de pose pour les oiseaux migrateurs et qu’il faut les préserver.
    Outres les oies, on peut souligner la présence quasi-constante (certains passent l’hiver sans migrer) de couples de cigognes ainsi que de cygnes sauvages.

      la prée

       « La prée du bourg » COURCOURY

      La Maison de la Seugne offre un cadre privilégié pour la découverte et la protection de la faune et de la flore locales à travers une exposition dont l’entrée est libre.
      Enfin le site de la Fête en plein centre bourg autour de l’église romane du XIIe siècle et les rues libérées des voitures permettent au promeneur de partir à la découverte de la Seugne qui coule à quelques pas de là.
      Les visiteurs sont également invités à rejoindre le cœur du village depuis CHANIERS en empruntant le bac à chaîne toujours en activité.
       

        bac

        4/ Bien vivre sur « l’île de Corcosse », bien vivre au cœur du monde rural

        Courcoury est entouré par les bras de la Seugne et par la Charente : impossible d’entrer ou de sortir de la Commune sans franchir l’eau.
        Les habitants sont également directement impliqués dans la manifestation et ne dédaignent pas de venir exposer à la vente leurs « accries » à l’occasion du vide grenier qui occupe une partie du site de la Fête de l’Oie.
        L’accueil et l’ouverture aux autres passent aussi par la réception de groupes d’arts et traditions populaires français et étrangers qui sont hébergés dans les familles du village.
        C’est un moyen de favoriser les échanges culturels et linguistiques.

        5/ Les Communes rurales intégrées dans l’Europe

        L’Europe est bien moins théorique quand on ouvre sa table à des visiteurs portugais (cf. le village est jumelé avec PAMPILHOSA depuis plus de 20 ans).
        Plus de frontières quand il s’agit de partager un moment d’amitié autour d’un verre de pineau ou de porto.
        La réception dans les familles est un moment privilégié qui permet même si l’on ne parle pas la même langue, d’échanger et de constater qu’à travers nos modes de vie très proches, nos histoires qui se recoupent, nous sommes déjà européens.
        COURCOURY, mais également les communes voisines SAINT SEVER DE SAINTONGE, MONTILS, ROUFFIAC, LES GONDS, CHANIERS, COLOMBIERS, LA JARD, BERNEUIL profitent de ces échanges en recevant ces groupes en spectacle ou en participant à la Fête de l’Oie par le biais de leurs habitants.

        6/ La promotion des traditions populaires picto-charentaises

        Que ce soit au cours de la Fête de l’Oie où l’on peut déguster sur place les produits du terroir directement proposés par les producteurs, ou à l’occasion de réception d’amis étrangers, la convivialité picto-charentaise se retrouve au travers des spécialités qui ont fait le renom de notre Région :

        • le pineau servi frais avec un morceau de galette au beurre,
        • le cognac en apéritif ou en digestif, ou avec le café (cf. vignes de COURCOURY ci-contre)
        • le fromage de chèvre chaud sur une tranche de pain grillé en guise d’amuse gueule
        • les huîtres servies avec les saucisses ou avec le grillon,
        • les moules en éclade sur les aiguilles de pins,
          etc… 

        Chacun prend plaisir à faire découvrir les saveurs des produits de notre terroir tant aux amis étrangers qu’aux touristes de passage qui ne dédaignent pas faire un petit détour à l’intérieur des terres au retour de la plage.
        Les traditions régionales sont vivantes et à l’heure des échanges, on est heureux de les redécouvrir pour se souvenir que nous aussi nous avons des racines : un terroir culinaire certes mais aussi un parler, des musiques, des costumes, des danses... une culture propre.

          tumulus

          7/ La valorisation du talent des artistes et groupes d’artistes locaux

          Amateurs ou semi-professionnels, la Fête de l’Oie permet d’accueillir des artistes locaux de toutes disciplines.
          Des démonstrations sont souvents offertes au public avec des interventions ponctuelles d’artisans, d’artistes ou de sportifs au cours de la soirée du 14 août et de la journée du 15 août :

          •  sculpture sur glace, souffleur de sucre, sculpture sur pierre, chocolatier, …
          •  peintures ou fusains d’artistes amateurs du village et de la ville jumelle de Pampilhosa, expos photos, ...
          •  trial vélo avec de jeunes champions régionaux, dresseur d’oies, Orgue de barbarie, jonglage, fanfares, majorettes, chorales, chanteurs, ...